Hollow sky.Lebanon Hanover

index

J’ai choisi volontairement pour la sélection de septembre/octobre un titre d’un groupe berlinois de cold-wave car leur univers me projette à l’infini dans mes virées dans la capitale allemande.

Ce néo-romantisme est tout à l’image de cette ville en perpétuel mouvement et qui propose un tourbillon diurne et nocturne de folie douce.

Mes premiers pas à Berlin datent de 1997, il y a presque 20 ans donc…Je me souviendrai toujours de cette soirée gotico/post-punk dans une ancienne église où un homme entièrement habillé de chaînes m’avait offert une bière en me souriant alors que ce soir là ne sachant pas vraiment où j’allais, j’avais choisi une tenue limite 100% fluo.

Cette anecdote est très représentative du mood berlinois.

En mai 2016 c’était donc ma 7e virée là-bas, pour y chiner of course (au passage mes trouvailles ont l’air de vous avoir plu puisqu’elles ont quasiment toutes été adoptées), pour voir mon amie Lucille qui venait de s’y installer et aussi pour faire un break avant de m’attaquer à la préparation du shop.

J’aime l’ambivalence de cette citée, sa modernité, son ouverture. Beaucoup de looks 100% black, le mélange des genres, des communautés, des lifestyles…

Lebanon Hanover c’est la représentation en musique du glacial qui réchauffe, de l’émotion mise à nue.

C’est cette forme de néo-romantisme qui me touche profondément…

 

 

 

 

 

Enregistrer